Déjà plus de 29 500 victimes aidées. Il est temps de célébrer 10 ans de confiance !

FIRST DIAMOND, le premier des escrocs ?

Je réponds au nom de Bénédicte S. et je suis infirmière de profession. La semaine dernière, mon époux, me fit appel pour lire avec lui le message qu’il a reçu d’une entreprise qui lui propose de venir faire affaire avec elle. Cette entreprise est dénommée First Diamond et son site est le suivant www.first-diamond.com. Ce qui intéresse le plus, ce sont les gains et bénéfices intéressants qui peuvent en découler. Il s’apprête à le faire. Mais, moi, en tant que son épouse, j’ai le pressentiment que cette affaire n’est pas claire. Pouvez-vous m’aider à y voir clair svp ?

Bénédicte S.

Avant tout propos, il me semble utile de présenter les principes et règles en vigueur, notamment les exigences faites aux individus et sociétés qui envisagent de commercialiser  des produits atypiques tel que le diamant, avant de me pencher sur le cas de FIRST DIAMOND.

En effet, la réglementation en vigueur oblige les promoteurs de sites de vente d’objets atypiques comme le vin et les diamants par exemples à se faire connaitre des services de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) en vue de se faire enregistrer. L’objectif d’un tel dispositif est non seulement de répertorier ces structures, mais aussi et surtout de garantir la transparence dans leurs prestations pour protéger les droits des citoyens en cas de complications éventuelles.

Cet enregistrement implique l’octroi d’un agrément et d’un numéro dont ces entités peuvent se prévaloir dans les relations qu’elles entretiennent avec leurs clients. En l’absence de cette formalité administrative, l’entité est considérée comme opérant dans l’informel et doit être traitée comme tel.

Pour donner suite à votre inquiétude, nous avons minutieusement procédé à des vérifications auprès de l’AMF pour avoir la certitude que FIRST DIAMOND est enregistré et dispose d’un agrément délivrée par cette institution. Les résultats obtenus indiquent clairement et sans ambiguïté que cette entité n’est pas en règle vis-à-vis de l’AMF et donc, opère dans l’informel.

Fausse adresse utilisée par First Diamond et Référence Diamant

En outre, l’adresse du siège mentionnée (30ème étage, The Leadenhall Building – 122 Leadenhall Street – Londres, EC3V 4AB – Royaume-Uni), correspond et se confond à celle d’une autre entité similaire dénommée Référence diamant, laquelle n’a été créée que dans le but d’arnaquer les honnêtes citoyens, désireux comme votre mari d’investir. L’adresse dont se servent ces deux entités, est usurpée. Nos recherches nous ont permis de savoir qu’aucune d’elles n’y résident.

Par ailleurs, l’efficacité des travaux de l’Autorité des Marchés Financiers a permis d’épingler et de publier en juillet 2017 la liste de quelques sites dont l’origine serait douteuse. Parmi ceux-ci figure en bonne place le site www.first-diamond.com dont se sert FIRST DIAMOND.

Par voie de conséquence, votre époux gagnerait à faire fi des différentes propositions qui lui ont été faites. First Diamond est une arnaque !!!

Nicolas Gaiardo

Nicolas Gaiardo

Nicolas est un journaliste engagé dans la lutte contre les escroqueries financières et passionné du monde de la finance. "Débusqueur" des dernières arnaques astucieuses dans des produits financiers dits atypiques, il se fait un point d'honneur à vous en faire profiter.

PUBLICITÉS

Participez à notre sondage sur les arnaques

En répondant à ce sondage ouvert à tous nos lecteurs, vous nous permettez d’améliorer notre offre d’information et d’aide aux victimes.

Faites un don défiscalisé

Soutenez un service de presse en ligne spécialisé dans l’actualité des escroqueries financières sur internet avec un don ponctuel ou récurrent.

A lire ensuite...
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Toute l’actualité des escroqueries financières, enquêtes, investigations et guides.

Suivez Warning Trading sur les réseaux : Facebook Twitter Youtube Linkedin | Suivez Nicolas Gaiardo sur les réseaux : Facebook-f Twitter Youtube Linkedin | Suivez Philippe Miller sur les réseaux : Twitter Linkedin